#JeDisPsychomot du 24 Avril

Cher(e)s collègues,

De nouveaux des événements traumatiques viennent assombrir notre quotidien. Toutes nos pensées vont aux victimes et leurs proches.

Peut-être sera-t-il difficile pour nombre d’entre nous d’avoir le cœur à tweeter demain.

Pour autant, il semble important de maintenir notre mobilisation en ligne hebdomadaire et de continuer de nous faire entendre.

Aussi nous appelons tous les professionnels et étudiants qui le souhaitent, à participer demain à #JeDisPsychomot, mais sous une forme qui tienne compte de l’émotion suscitée par les attentats de Bruxelles.

En conséquence, la délégation propose de ne tweeter demain que du texte, sans image ni vidéo ou GIF, en continuant d’interpeller les élus, le gouvernement et les médias : juste 140 caractères pour continuer de défendre le #PsychomotMaster au travers des #JeDisPsychomot, et continuer de marteler que les psychomotriciens ne sont pas prêts d’abandonner leur combat pour l’avenir de leur profession.

Merci à tous ceux qui se mobilisent.

La délégation

Publicités

Amplifions notre mobilisation !

Chèr(e)s collègues,

Félicitation à toutes celles et ceux qui ont participé au dernier #JeDisPsychomot ! Nous avons tout simplement réalisé notre meilleur performance depuis le début de cette mobilisation !

Toute notre gratitude va aux psychomotriciens qui donnent de leur temps pour défendre la profession. MERCI aux étudiants et professionnels qui tweetent et retweetent encore et encore pour le #PsychomotMaster!
Nous adressons un remerciement tout particulièrement aux personnes qui sont très actives sur Facebook pour soutenir le travail de la délégation !

Cette réussite doit nous encourager à poursuivre l’effort, à amplifier la mobilisation, à porter encore plus haut et plus fort la voix des psychomotriciens. Pour la semaine prochaine, nous encourageons tous les psychomot’ à garder le thème actuel (Image, GIF, vidéo, etc.) et à continuer de multiplier les supports pour toujours plus de visibilité !
L’objectif de #JeDisPsychomot demeure inchangé : toujours plus de monde et toujours plus de tweets. Le message reste identique : Nous souhaitons la reprise immédiate des travaux de réingénierie.
Chaque message posté ou retweeté est important, donc toute participation, même mineure, compte !

A nous tous de continuer à convaincre nos collègues de rejoindre le mouvement. Nous sommes près de 15000 en France, nous devons nous faire entendre avec encore plus de force !

MERCI A TOUS, ET JEUDI 24, TOUS A VOS TWEET !!!!

La délégation

#JeDisPsychomot de plus en plus haut !

Chers collègues,

MERCI et BRAVO à tous ceux qui participent à la mobilisation du #JeDisPsychomot ! Nous gagnons des participants de semaines en semaines ! Ce qui veut donc dire que l’impact potentiel est de plus en plus important !

Il est indispensable que nous continuions de nous manifester, de nous faire entendre et de défendre l’intérêt des patients et de la profession.

La semaine prochaine, une nouvelle édition aura lieu. Alors pour essayer d’aller encore plus loin, la délégation propose de nous servir plus amplement d’une des qualités que partagent les psychomotriciens : La créativité !

Il semble que les mots ne suffisent plus : utilisons les images, ce sera peut être plus simple à comprendre !

Pour la semaine prochaine, nous invitons donc tou(te)s les psychomotricien(ne)s à inonder twitter de photos, images, photo-montages, et toutes autres formes de visuels qui parlent et défendent notre métier !

Alors à vos smartphones, appareils photos, logiciels de dessin ou de vidéo pour ceux qui le peuvent, et ce sera un beau concours d’imagination pour défendre la profession !

Encore merci à tous pour votre engagement et votre soutien !

La délégation

Reprenons l’initiative !

Chèr(e)s Collègues

Près d’un mois s’est écoulé depuis la Grande Conférence Santé. Malheureusement, les actes tardent à confirmer les déclarations, et aucune forme de réponse n’est parvenue aux psychomotricien(ne)s. Au delà de la légitime déception que cela peut générer, voire une certaine démotivation, cela ne doit pas signifier qu’il faut cesser de se mobiliser, bien au contraire !

La délégation a souhaité interpeller à nouveau MM. Lemoine et Paul qui nous avaient reçu le 29 janvier dernier. Un courrier à été rédigé à leur intention.  Il est clair aujourd’hui que la poursuite de l’attente pour les milliers de professionnels et d’étudiants concernés ne se justifie plus !

La mobilisation au travers des #JeDisPsychomot doit se poursuivre. Certes la période des vacances a quelque peu entamé le mouvement, mais la mobilisation doit reprendre, et avec vigueur.

Laisserons nous le gouvernement décider à notre place de l’avenir de notre profession ? Pouvons nous tolérer que des professionnels de santé soient tenus à l’écart de l’évolution du système de santé ? Clairement non, ce n’est pas possible !!

Remercions encore celles et ceux qui se mobilisent depuis le début de cette opération, et encourageons d’autres à rejoindre le mouvement !
La pression ne doit pas cesser, les psychomotriciens doivent impérativement ne pas être oubliés !

La délégation

Mme Touraine, M. Mandon, les psychomotriciens sont eux aussi ouverts à la discussion !!!

La semaine dernière, Le Premier Ministre, Manuel Valls, Mme la Ministre de la Santé, Marisol Touraine, et M. Thierry Mandon, ont tous trois affirmé haut et fort leur désir de voir le système de santé évoluer, se moderniser, et plus particulièrement les formations de Santé.

Ils ont également, et chacun l’aura bien noté, déclaré qu’ils étaient ouverts à la discussion et qu’ils étaient là pour aider les professionnels de santé pour lesquels ils avaient le plus grand respect.

Ces déclarations ont été assorties d’une feuille de route on ne peut plus claire qui recoupe à bien des égards les revendications de la profession et justifie encore plus la demande pour le #PsychomotMaster.

Si ces paroles, et cette feuille de route, peuvent légitimement nous donner un peu d’espoir pour la suite, nous n’oublions pas que seuls les actes, les décisions, et donc la reprise des travaux de réingénierie, confirmera le fait que ce gouvernement s’engage auprès des psychomotriciens et souhaite travailler avec eux.

Nous ne nous contenterons pas de ces discours et attendons qu’ils soient enfin assortis d’actions concrètes et productives, cela dans l’intérêt des patients et pour permettre aux psychomotriciens de continuer à faire évoluer leur métier.

Demain sera un nouveau #JeDisPsychomot durant lequel nous ne devons pas hésiter à rappeler aux membres du gouvernement les mots qui ont été prononcés jeudi dernier, les engagements moraux qu’ils ont pris.
Nous devons maintenir notre mobilisation et montrer que nous sommes déterminés ! Après les paroles, nous attendons les actes !

#JeDisPsychomot s’amplifie chaque semaine, ne nous décourageons pas !
Retenons la date du Dimanche 21 février à 12h25, moment où Marisol Touraine sera l’invitée du « Grand Jury » RTL, Le Figaro, LCI. Une autre bonne occasion de twitter à son intention !

Merci à tous,

La délégation

#JeDisPsychomot, nous continuerons à nous faire entendre !

La mobilisation des psychomotriciens pour l’obtention du #PsychomotMaster se poursuit. Grâce à vous, le mouvement perdure, et chaque semaine, nous parvenons à faire en sorte que les revendications de notre profession ne tombent pas dans l’oubli. Un grand merci à tous ceux qui tweet, envoient des mails, etc., pour défendre notre métier.

Demain est un jour particulier : la Grande Conférence Santé aura lieu. Les psychomotriciens y seront représentés, et il est primordial d’associer cette présence à une mobilisation toujours plus forte pour les #JeDisPsychomot !

Aussi ce jeudi, nous appelons tous les psychomotriciens à multiplier leurs actions !

La délégation soutien et encourage toutes les actions qui soutiennent et font connaitre notre mouvement, nous invitons donc chaque professionnel à s’engager dès ce soir dans le MassTweet pour rappeler au Gouvernement en général, au ministère de la santé (@MinSocialSante) et à Marisol touraine en particulier (@MarisolTouraine), que les psychomotriciens n’entendent pas être les oubliés de la Santé.

Alors dès ce soir, et tout au long de la journée de demain, #JeDisPsychomot, #PsychomotMaster et #GrandeConfSanté seront nos mots d’ordre !

Merci à tous pour votre engagement !

La délégation

Maintenir la pression !

Chers collègues

L’échange de vendredi avec le Secrétariat d’Etat à l’Enseignement Supérieur et la Recherche confirme un point essentiel : le blocage des travaux de réingénierie vient avant tout du Ministère de la Santé.
Or à ce jour, nous n’avons toujours pas reçu la moindre réponse aux nombreuses demandes de rendez-vous et courriers adressés à Mme La Ministre.

Si le rendez vous de la fin de semaine dernière donne des raisons de positiver,  nous ne devons pas perdre de vue que la bataille n’est pas encore gagnée !

C’est pourquoi il est impératif que nous maintenions la pression et que nous continuions de nous manifester au travers des #JeDisPsychomot !

Dès ce jeudi, nous devons reprendre la parole et cibler clairement le Ministère de la Santé. Chaque tweet, chaque mail, chaque coup de téléphone doit précisément cibler le Ministère de la Santé et Marisol Touraine.

N’oublions pas que les réponses contradictoires des Ministères se succèdent depuis 4 ans déjà. Nous devons rester actifs et les prochains #JeDisPsychomot doivent montrer que nous restons mobilisés et déterminés à défendre notre métier et l’intérêt des patients !

Merci à toutes et tous,

La délégation.

RENDEZ VOUS POSITIF, A SUIVRE…

La délégation a été reçu par MM. Lemoine et Paul de l’Enseignement Supérieur et la Recherche

D’abord plutôt froide au départ, la discussion s’est finalement tenue dans une atmosphère d’écoute et d’intérêt de la part de nos interlocuteurs au fur et à mesure de nos échanges

Ce fut l’occasion pour la délégation de réaffirmer l’engagement des psychomotriciens ainsi que leur volonté de voir la réingénierie de la profession reprise et leur souhait d’obtenir un allongement des études en 5 ans assorti du Grade Master

MM. Lemoine et Paul se sont particulièrement intéressés à la situation actuelle de la formation, à son organisation, son homogénéité et à la façon dont l’on pouvait actuellement intégrer ce cursus. Plusieurs points ont été plus particulièrement approfondis, notamment le lien avec l’Université et la valeur du diplôme obtenu au terme de la formation.

La question de la recherche en psychomotricité a également fait l’objet d’un échange au cours duquel la délégation a argumenté sur le fait qu’elle était absolument nécessaire d’une part, qu’il était indispensable qu’elle soit portée par les psychomotriciens eux même d’autre part, et enfin qu’elle correspond à un besoin, actuel et en développement, de la population. Elle a également réaffirmé son modèle de sélection en fin de première année proposé lors des dernières entrevues. Sur l’ensemble de ces propositions, MM. Lemoine et Paul ont tout à fait convenu du fait qu’elles étaient raisonnables et appropriées.

Cette discussion d’une heure s’est conclue sur le fait que MM. Lemoine et Paul ne s’opposaient ni à la reprise de la réingénierie, ni au principe d’allongement des études, ni à l’ouverture d’une discussion de fond sur la pertinence de l’obtention d’un grade Master pour les psychomotriciens. Toutefois, ils rappellent bien que ces décisions restent suspendues à l’accord du Ministère de la Santé.

Il est finalement convenu que l’Enseignement Supérieur doit se rapprocher rapidement du cabinet de Marisol Touraine afin de pouvoir réexaminer la situation et mettre en place le dispositif qui permettra de reprendre et finaliser le référentiel de formation, et par extension de clôturer la réingénierie des psychomotriciens avant 2017.

La vigilance reste donc de mise. Et la mobilisation ne doit pas faiblir !

La délégation

En attendant le 29 janvier…

Chers collègues,

Le « JeDisPsychomot » de la semaine a montré un regain de mobilisation qu’il faut poursuivre !

Nous devons d’autant plus rester mobilisés que le Ministère de la Santé sera absent au prochain rendez vous du 29 Janvier !
Visiblement, Mme Touraine se montre toujours aussi peu intéressée par notre profession et par les milliers de patients que nous soignons chaque jour !

Il semble bien que le gouvernement compte sur une démobilisation de notre part pour nous imposer des choix qui n’iront probablement pas dans le sens du développement des soins psychomoteurs…
A nous de montrer que nous ne nous laisserons pas dicter les décisions qui nous concernent !
L’avenir du métier ne se décidera pas sans les psychomotriciens !!!

Plus que jamais, #JeDisPsychomot doit se poursuivre, la pression doit être maintenue, et plus particulièrement sur le Ministère de la Santé !

A vos mails, téléphones et tweets ce jeudi !
Défendons tous ensemble notre profession !!!

La délégation

 

Rendez vous le 29 Janvier

Chers collègues,

Votre mobilisation commence à porter ses fruits ! Un premier rendez vous est prévu le vendredi 29 Janvier prochain avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et la Recherche (MESR). Pour l’heure nous ne savons pas encore si le Ministère de la Santé sera présent.

C’est une première étape, mais pas encore une avancée… N’oublions pas que notre dernière entrevue avec les services de M. Mandon (du MESR) s’est soldée par un refus de reprendre la réingenierie alors que le Ministère de la Santé avait annoncé quelques mois avant y être favorable…

C’est donc avec de la prudence, mais aussi beaucoup de méfiance, qu’il faut accueillir cette nouvelle… Cela fait maintenant beaucoup trop longtemps que la situation est bloquée !
Il nous faut impérativement rester vigilants et mobilisés !!!!

Indéniablement, l’opération #JeDisPsychomot a permis de montrer notre détermination. Nous ne devons pas faiblir ! Il faut absolument poursuivre ce mouvement, maintenir une certaine forme de pression, car à ce jour, à part une date et une heure de rendez-vous, nous n’avons encore rien obtenu !

C’est pourquoi il est indispensable que nous continuions de transformer chaque jeudi en un jour d’expression de la profession !
Ne laissons aucun doute, montrons que le temps de l’attente et des délais est révolu : nous voulons que cela avance, et MAINTENANT !
Nous ne pouvons pas rester plus longtemps tenus à l’écart des évolutions du système de santé en France…

Aussi, demain, #JeDisPsychomot doit reprendre, s’amplifier, non pas pour dire merci de nous recevoir, mais pour bien faire comprendre que nous sommes prêts, depuis longtemps déjà, et que nous sommes toujours autant déterminés à ce que les psychomotriciens se voient enfin reconnus à la hauteur de leur valeur et de la qualité de leur travail quotidien au service de nos concitoyens.

Le point d’orgue de cette mobilisation sera donc le jeudi 28 janvier, veille du rendez vous. La suite des actions à mener dépendra des résultats de ce prochain rendez-vous.

En attendant, il s’agit pour nous tous de faire passer le message haut et clair :
les psychomotriciens sont mobilisés, déterminés et ils ne se contenteront pas de demi mesure : des actes, des décisions, 5 années d’études et le grade Master !

La délégation