Prochaines étapes de la mobilisation pour le #PsychomotMaster

Chers collègues,

Le 12 Mai dernier, beaucoup d’entre nous s’étaient mobilisés, ce qui avait permis une rencontre avec des représentants du Ministère de la Santé. Nous avions eu pour principal retour que la réingénierie pour les psychomotriciens dépendait des négociations salariales de la Fonction Publique Hospitalière.

Cette explication, pour le moins difficile à comprendre, et plus encore à accepter, ne tiendra bientôt plus puisque le gouvernement a très récemment divulgué ses intentions dans ce dossier qui devrait se clore à la rentrée.

Il s’agit donc maintenant d’avancer à nouveau et de préparer ENSEMBLE la suite des actions pour soutenir le #psychomotmaster.
La délégation va bien évidemment continuer à solliciter régulièrement le cabinet de la Ministre de la Santé, ne serait ce que pour montrer que les psychomotriciens restent déterminés. La demande d’être reçus par les responsables décisionnaires dans ce dossier reste plus que jamais d’actualité.

En revanche, le climat social actuel comme l’ouverture de la période estivale semblent peu propices à de nouvelles mobilisations de grande ampleur.

La délégation propose comme première étape de la reprise du mouvement la date du 19 Septembre, Journée Européenne de la Psychomotricité. Cette journée d’information à propos de la Psychomotricité, avec pour échelle des actions locales  ainsi que des démarches auprès des médias en région, pourra servir de point d’appui pour relancer la sensibilisation sur la situation de la profession mais aussi les enjeux pour son avenir.
Il nous faudra viser des actions dans les grandes villes, notamment celles où se trouvent des IFP.
Toutes les propositions d’action pour le 19 Septembre sont les bienvenues ! 

#JeDisPsychomot restera en suspend jusque là et pourra reprendre pour des thématiques précises ou soutenir d’autres actions à venir et à imaginer…

Vous pouvez toujours adresser toutes vos propositions, idées et remarques à l’adresse suivante : psychomotmaster@gmail.com

Une mobilisation de plus grande ampleur sera envisagée d’ici à la fin de l’année civile, trouvera cette fois peut-être plus d’écho et obtiendra plus d’écoute pendant cette période pré-electorale.

Nous espérons que l’été qui arrive permettra à chacun de se ressourcer et de retrouver toute son énergie pour nous lancer dans ce qui sera probablement la dernière ligne droite de notre mobilisation. Il nous faudra être encore plus mobilisés et actifs car 2017 arrive à grand pas : nous n’accepterons jamais que notre métier soit oublié et ne trouve pas la place qui lui revient dans le système de santé français.

La délégation

 

Publicités

Réunion du 12 Mai au Ministère de la Santé

Une délégation a été reçue ce jour au Ministère de la Santé
Si ce dernier assure de sa considération pour la profession, il met en avant que la situation actuelle est très complexe, et suspendue aux conséquences de la Grande Conférence de Santé de Février dernier.
Il est affirmé que la profession, dans ses demandes et ses revendications, va dans la bonne direction. Toutefois, les calendriers actuels sont profondément remaniés et les perspectives d’avancées demeurent très floues.
Nos interlocuteurs ont été dans l’incapacité de justifier le maintien de la suspension de la réingenierie des psychomotriciens. Les quelques arguments qui ont été avancés ont été systématiquement contrecarrés par la délégation.
Au final, il ressort de cet entretien que les 3 demandes des psychomotriciens, à savoir :
– Reprise des travaux de réingenierie
– Traitement égalitaire des professions de rééducation
– Nécessite d’avoir un dialogue avec les décisionnaires
vont être relayées au niveau du cabinet de la Ministre, mais sans plus de détails, ni de délai, ni même de garanties de réponses.

En conclusion, la teneur de cette réunion, même si elle fut cordiale, confirme la volonté du Ministère de maintenir, dans l’immédiat, un statu quo quant à l’avenir de la profession.
Le caractère inadmissible de la situation a été maintes fois rappelé, ainsi que la souffrance de la profession vis à vis de ce manque de considération et de reconnaissance.

La mobilisation ne doit donc pas faiblir, nous devons rester unis et solidaires face à cette attitude incompréhensible et inacceptable. C’est une chose que de reconnaitre que la profession a des demandes légitimes, c’en est une autre que d’y répondre. Tant que nous n’ aurons pas de réponses à ces demandes, nous continuerons de nous battre pour l’avenir de notre profession !

La délégation

Reprenons l’initiative !

Chèr(e)s Collègues

Près d’un mois s’est écoulé depuis la Grande Conférence Santé. Malheureusement, les actes tardent à confirmer les déclarations, et aucune forme de réponse n’est parvenue aux psychomotricien(ne)s. Au delà de la légitime déception que cela peut générer, voire une certaine démotivation, cela ne doit pas signifier qu’il faut cesser de se mobiliser, bien au contraire !

La délégation a souhaité interpeller à nouveau MM. Lemoine et Paul qui nous avaient reçu le 29 janvier dernier. Un courrier à été rédigé à leur intention.  Il est clair aujourd’hui que la poursuite de l’attente pour les milliers de professionnels et d’étudiants concernés ne se justifie plus !

La mobilisation au travers des #JeDisPsychomot doit se poursuivre. Certes la période des vacances a quelque peu entamé le mouvement, mais la mobilisation doit reprendre, et avec vigueur.

Laisserons nous le gouvernement décider à notre place de l’avenir de notre profession ? Pouvons nous tolérer que des professionnels de santé soient tenus à l’écart de l’évolution du système de santé ? Clairement non, ce n’est pas possible !!

Remercions encore celles et ceux qui se mobilisent depuis le début de cette opération, et encourageons d’autres à rejoindre le mouvement !
La pression ne doit pas cesser, les psychomotriciens doivent impérativement ne pas être oubliés !

La délégation

Mme Touraine, M. Mandon, les psychomotriciens sont eux aussi ouverts à la discussion !!!

La semaine dernière, Le Premier Ministre, Manuel Valls, Mme la Ministre de la Santé, Marisol Touraine, et M. Thierry Mandon, ont tous trois affirmé haut et fort leur désir de voir le système de santé évoluer, se moderniser, et plus particulièrement les formations de Santé.

Ils ont également, et chacun l’aura bien noté, déclaré qu’ils étaient ouverts à la discussion et qu’ils étaient là pour aider les professionnels de santé pour lesquels ils avaient le plus grand respect.

Ces déclarations ont été assorties d’une feuille de route on ne peut plus claire qui recoupe à bien des égards les revendications de la profession et justifie encore plus la demande pour le #PsychomotMaster.

Si ces paroles, et cette feuille de route, peuvent légitimement nous donner un peu d’espoir pour la suite, nous n’oublions pas que seuls les actes, les décisions, et donc la reprise des travaux de réingénierie, confirmera le fait que ce gouvernement s’engage auprès des psychomotriciens et souhaite travailler avec eux.

Nous ne nous contenterons pas de ces discours et attendons qu’ils soient enfin assortis d’actions concrètes et productives, cela dans l’intérêt des patients et pour permettre aux psychomotriciens de continuer à faire évoluer leur métier.

Demain sera un nouveau #JeDisPsychomot durant lequel nous ne devons pas hésiter à rappeler aux membres du gouvernement les mots qui ont été prononcés jeudi dernier, les engagements moraux qu’ils ont pris.
Nous devons maintenir notre mobilisation et montrer que nous sommes déterminés ! Après les paroles, nous attendons les actes !

#JeDisPsychomot s’amplifie chaque semaine, ne nous décourageons pas !
Retenons la date du Dimanche 21 février à 12h25, moment où Marisol Touraine sera l’invitée du « Grand Jury » RTL, Le Figaro, LCI. Une autre bonne occasion de twitter à son intention !

Merci à tous,

La délégation

Rendez vous le 29 Janvier

Chers collègues,

Votre mobilisation commence à porter ses fruits ! Un premier rendez vous est prévu le vendredi 29 Janvier prochain avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et la Recherche (MESR). Pour l’heure nous ne savons pas encore si le Ministère de la Santé sera présent.

C’est une première étape, mais pas encore une avancée… N’oublions pas que notre dernière entrevue avec les services de M. Mandon (du MESR) s’est soldée par un refus de reprendre la réingenierie alors que le Ministère de la Santé avait annoncé quelques mois avant y être favorable…

C’est donc avec de la prudence, mais aussi beaucoup de méfiance, qu’il faut accueillir cette nouvelle… Cela fait maintenant beaucoup trop longtemps que la situation est bloquée !
Il nous faut impérativement rester vigilants et mobilisés !!!!

Indéniablement, l’opération #JeDisPsychomot a permis de montrer notre détermination. Nous ne devons pas faiblir ! Il faut absolument poursuivre ce mouvement, maintenir une certaine forme de pression, car à ce jour, à part une date et une heure de rendez-vous, nous n’avons encore rien obtenu !

C’est pourquoi il est indispensable que nous continuions de transformer chaque jeudi en un jour d’expression de la profession !
Ne laissons aucun doute, montrons que le temps de l’attente et des délais est révolu : nous voulons que cela avance, et MAINTENANT !
Nous ne pouvons pas rester plus longtemps tenus à l’écart des évolutions du système de santé en France…

Aussi, demain, #JeDisPsychomot doit reprendre, s’amplifier, non pas pour dire merci de nous recevoir, mais pour bien faire comprendre que nous sommes prêts, depuis longtemps déjà, et que nous sommes toujours autant déterminés à ce que les psychomotriciens se voient enfin reconnus à la hauteur de leur valeur et de la qualité de leur travail quotidien au service de nos concitoyens.

Le point d’orgue de cette mobilisation sera donc le jeudi 28 janvier, veille du rendez vous. La suite des actions à mener dépendra des résultats de ce prochain rendez-vous.

En attendant, il s’agit pour nous tous de faire passer le message haut et clair :
les psychomotriciens sont mobilisés, déterminés et ils ne se contenteront pas de demi mesure : des actes, des décisions, 5 années d’études et le grade Master !

La délégation

2016 : La mobilisation continue !

Chèr(e)s collègues

La délégation souhaite présenter ses meilleurs vœux à tous les psychomotrien(ne)s ! En plus de vous apporter le plus de bonheur possible, nous espérons que cette nouvelle année sera pour vous l’occasion de voir se réaliser les projets, individuels comme collectifs, qui vous tiennent à cœur !

La délégation entame cette année 2016 avec la même envie, toujours déterminée à faire avancer ce dossier de la réingénierie, si crucial pour l’avenir de notre profession !

Demain, le 7 janvier, nous invitons donc tous les psychomotricien(ne)s à reprendre l’opération #JeDisPsychomot afin de maintenir la pression sur le gouvernement et faire en sorte que l’on n’oublie pas les psychomotriciens ! Cette opération sera amenée à évoluer dans le temps, probablement accompagnée d’autres actions.

Chaque psychomotricien est d’ailleurs invité à faire part de ses propositions. Il va nous falloir user de nos qualités : à savoir faire preuve d’imagination et de créativité, pour garder vivace notre mobilisation et parvenir à être entendus et enfin considérés à notre juste valeur par l’Etat !

La délégation

Pour rester mobilisés, Je Dis Psychomot !!!

Chers collègues

Il y a 1 an jour pour jour, nous étions plus de 3000 à manifester dans les rues de Paris. Malgré cette mobilisation sans précédent de notre profession, le gouvernement a injustement maintenu la suspension de notre réingénierie. Nous devions manifester à nouveau le 27/11 afin de montrer que nous étions toujours autant mobilisés, mais cette manifestation ne pouvait avoir lieu.

Pourtant, la nécessité qui est la nôtre de rester mobilisés et de ne pas nous faire oublier est aujourd’hui plus d’actualité que jamais. Il est primordial pour notre profession de montrer notre détermination et de continuer à agir pour que notre métier prenne toute sa place dans le système de soin Français, et soit enfin reconnu à sa juste valeur !

C’est dans ce but que la délégation propose de mettre en place le mouvement « Je dis Psychomot ! »

L’objectif est clair : nous devons occuper le plus d’espace possible sur la toile, parler de notre métier, de nos revendications

Le principe est simple : chaque jeudi, tous les étudiants et professionnels psychomotriciens sont invités à utiliser les outils à leur disposition  pour interpeller différents acteurs publics et montrer que la profession reste mobilisée.

Le lancement s’effectuera donc ce jeudi 10 décembre, puis se renouvellera le jeudi suivant. Cela nous donnera l’occasion de mieux ajuster notre organisation pour lancer pleinement cette opération à compter du jeudi 7 janvier puis tout les jeudi suivants.

Cette action prendra plusieurs formes :
– Intervention importante sur twitter, avec interpellation par ce biais des médias, du gouvernement et des élus des 2 chambres, toujours avec #psychomotmaster
– Envoi d’un mail type aux ARS, Conseils Régionaux, Partis Politiques, élus et autres service de l’Etat. Ce mail type est en cours de rédaction et sera mis sur la boîte à outil très rapidement.
– Quelques appels téléphoniques aux ARS et aux permanences parlementaires, pour lire le communiqué figurant dans le mail.

Le répertoire tant des adresses mails que des numéros de téléphone est en cours de réalisation. Mais chacun peut y contribuer en cherchant pour son propre département/sa propre région et partager ses infos avec tout le monde. Plus il y a de destinataires dans nos mails, plus cela aura de poids !

Ces actions peuvent être effectuées tout au long de la journée. Elle devraient prendre très peu de temps à chacun d’entre nous (10′ en moyenne). Elles auront en revanche la fonction de maintenir une pression en ne nous faisant pas oublier !

Concernant twitter, la consigne est de diffuser largement la pétition et le site psychomotricienmaster.com. Il ne faut pas hésiter à réutiliser tous les différents visuels qui ont été produits par nombre d’entre vous, y compris ceux pour lesquels il y avait un doute sur les droits : au pire on nous demandera de ne pas les utiliser ! On peut retweeter bien sûr, mais tout le monde peut rédiger ses 140 caractères ! Et il y a des méthodes pour programmer vos tweet également. Le but est d’interpeller tant les politiques que les médias. Donc ne pas hésiter à solliciter dans un même tweet un politique et un média !

En parallèle, la délégation va mettre en place un pistage des emploi du temps de Marisol Touraine et Thierry Mandon, de sorte à repérer leurs déplacements et interventions médiatiques. En fonction des situations, nous tâcherons de les interpeller par le biais du net, voire directement si cela est possible.

Pour terminer, toutes propositions d’autres formes de mobilisation restent les bienvenues ! Et l’information aux patients demeure toujours aussi nécessaire.

Chaque tweet, chaque mail, chaque message est utile à toute la profession, et nous pouvons tous nous mobiliser ainsi, chacun à notre mesure. En étant unis, en faisant front et en agissant tous ensemble, nous arriverons à faire bouger les choses !

Si vous avez des questions, remarques, suggestions, etc., mettez les en commentaire de cet article. La délégation fera au mieux pour vous répondre !

RESTONS MOBILISES !!!

La délégation

Reprise de la mobilisation pour l’avenir de notre profession

Les récents événements ont marqué nombre d’entre nous. Ils ont également considérablement perturbé la mobilisation de notre profession qui se bat depuis près de 4 ans pour que reprennent les travaux de réingénierie, et que ces derniers aboutissent sur la mise en place d’une formation en 5 ans assortie du grade de Master.

En l’état actuel des choses, et du fait du manque de lisibilité des conditions dans lesquels seront le pays dans les semaines et mois à venir, il est difficile de prévoir une nouvelle date de manifestation. Cette option repasse donc temporairement au second plan.

En revanche, cela ne veut pas dire que nous devons relâcher nos efforts et ne pas poursuivre notre mobilisation !

Ce jour se tenait une nouvelle réunion du Haut Conseil des Professions Paramédicales. Ce fût l’occasion pour les psychomotriciens, au travers de la lecture d’une nouvelle déclaration liminaire, de montrer qu’ils ont su prendre leur responsabilité, mais également que leur détermination à œuvrer pour l’avenir de leur profession demeure intacte. C’est là le premier acte d’une série d’autres à venir qui visent à reprendre pleinement notre mobilisation à partir du lundi 30 Novembre. Cette mobilisation sera donc essentiellement du domaine de la communication et de l’information.

D’ici là, un nouveau courrier à destination de Mme Touraine et M. Mandon, et dans lequel nous leur  demandons solennellement de recevoir une délégation, va être envoyé cette semaine. Par ailleurs, un nouveau Communiqué de Presse va être envoyé simultanément aux courriers, annonçant la reprise de la mobilisation des psychomotriciens. Ces derniers seront mis en ligne très prochainement

A compter du Lundi 30/11, il est donc primordial que le travail engagé autour de l’élaboration de supports, de contacts avec la presse nationale et régionale, de sensibilisation auprès du grand public, des collègues, des employeurs, de faire signer la pétition, reprenne de plus belle. Car en face de nous, le Ministère de la Santé a déjà démontré qu’il n’entendait pas ralentir et que, bien au contraire, il allait poursuivre ses actions, comme en témoigne la reprise des travaux sur la loi Santé dès aujourd’hui.

Il va donc falloir nous remobiliser très rapidement. La boîte à outils va être mise à jour rapidement. Une ou des journées de communication plus intenses vont être organisées. La période de l’entre-deux tour des élections régionales pourra être une fenêtre intéressante pour interpeller de nouveau les élus et candidats aux régionales. Une mobilisation plus importante est à l’étude pour le 10 Décembre 2015.

La délégation communiquera donc très prochainement des détails sur la suite de la mobilisation et des moyens d’actions à mettre en place. Bien évidemment, les propositions restent toujours les bienvenues pour des actions partout en France.

Il faut continuer de nous faire connaitre, de faire connaitre nos missions auprès de la population, et d’expliquer pourquoi nous avons besoin de cette reprise de la réingénierie, et de ce Master !!!

La délégation