#JeDisPsychomot comme acte de Résistance ! Combattons le Silence en faisant de l’Audience !

Cher(e)s collègues

Hier fût encore un bon #JeDisPsychomot malgré cette triste atmosphère qui nous atteint tous. Chaque jeudi, nous faisons tous ensemble, professionnels et étudiants réunis, la démonstration de la détermination de la profession à ne pas se laisser flouer par un gouvernement sourd qui continue de nous ignorer honteusement !

Si la mobilisation du 24 Mars était marquée par la retenue, celle du 31 Mars devra montrer que la mobilisation des psychomotricien(ne)s ne faiblira pas, que nous ne sommes pas disposés à devenir les oubliés de la Santé !

Lors de notre prochain #JeDisPsychomot, inondons à nouveau twitter de visuels, de GIFs et de vidéos, les médias qui donnent le plus de portée à notre mouvement.

Comme la créativité est notre meilleure arme, et l’originalité un marqueur de l’identité de notre profession, pour donner un peu de piment et encore plus de couleurs à ce #JeDisPsychomot, nous proposons aux psychomotricien(ne)s de prendre leur plus belle plume et de produire le plus grand nombre de tweets en rime pour accompagner les visuels !

Et en chaque psychomot sommeille un Prévert
ou d’autres poêtes, Rimbaud, Baudelaire
Et pour dire haut et clair notre indignation
C’est par la rime que nous nous exprimerons !
Alors #JeDisPsychomot doit continuer !
Le #PsychomotMaster, c’est plus qu’une nécessité,
Car il est le garant de l’avenir de notre métier !
Merci à tous ceux qui chaque jeudi sont mobilisés !

Lire la suite

Publicités

#JeDisPsychomot du 24 Avril

Cher(e)s collègues,

De nouveaux des événements traumatiques viennent assombrir notre quotidien. Toutes nos pensées vont aux victimes et leurs proches.

Peut-être sera-t-il difficile pour nombre d’entre nous d’avoir le cœur à tweeter demain.

Pour autant, il semble important de maintenir notre mobilisation en ligne hebdomadaire et de continuer de nous faire entendre.

Aussi nous appelons tous les professionnels et étudiants qui le souhaitent, à participer demain à #JeDisPsychomot, mais sous une forme qui tienne compte de l’émotion suscitée par les attentats de Bruxelles.

En conséquence, la délégation propose de ne tweeter demain que du texte, sans image ni vidéo ou GIF, en continuant d’interpeller les élus, le gouvernement et les médias : juste 140 caractères pour continuer de défendre le #PsychomotMaster au travers des #JeDisPsychomot, et continuer de marteler que les psychomotriciens ne sont pas prêts d’abandonner leur combat pour l’avenir de leur profession.

Merci à tous ceux qui se mobilisent.

La délégation

Amplifions notre mobilisation !

Chèr(e)s collègues,

Félicitation à toutes celles et ceux qui ont participé au dernier #JeDisPsychomot ! Nous avons tout simplement réalisé notre meilleur performance depuis le début de cette mobilisation !

Toute notre gratitude va aux psychomotriciens qui donnent de leur temps pour défendre la profession. MERCI aux étudiants et professionnels qui tweetent et retweetent encore et encore pour le #PsychomotMaster!
Nous adressons un remerciement tout particulièrement aux personnes qui sont très actives sur Facebook pour soutenir le travail de la délégation !

Cette réussite doit nous encourager à poursuivre l’effort, à amplifier la mobilisation, à porter encore plus haut et plus fort la voix des psychomotriciens. Pour la semaine prochaine, nous encourageons tous les psychomot’ à garder le thème actuel (Image, GIF, vidéo, etc.) et à continuer de multiplier les supports pour toujours plus de visibilité !
L’objectif de #JeDisPsychomot demeure inchangé : toujours plus de monde et toujours plus de tweets. Le message reste identique : Nous souhaitons la reprise immédiate des travaux de réingénierie.
Chaque message posté ou retweeté est important, donc toute participation, même mineure, compte !

A nous tous de continuer à convaincre nos collègues de rejoindre le mouvement. Nous sommes près de 15000 en France, nous devons nous faire entendre avec encore plus de force !

MERCI A TOUS, ET JEUDI 24, TOUS A VOS TWEET !!!!

La délégation

#JeDisPsychomot de plus en plus haut !

Chers collègues,

MERCI et BRAVO à tous ceux qui participent à la mobilisation du #JeDisPsychomot ! Nous gagnons des participants de semaines en semaines ! Ce qui veut donc dire que l’impact potentiel est de plus en plus important !

Il est indispensable que nous continuions de nous manifester, de nous faire entendre et de défendre l’intérêt des patients et de la profession.

La semaine prochaine, une nouvelle édition aura lieu. Alors pour essayer d’aller encore plus loin, la délégation propose de nous servir plus amplement d’une des qualités que partagent les psychomotriciens : La créativité !

Il semble que les mots ne suffisent plus : utilisons les images, ce sera peut être plus simple à comprendre !

Pour la semaine prochaine, nous invitons donc tou(te)s les psychomotricien(ne)s à inonder twitter de photos, images, photo-montages, et toutes autres formes de visuels qui parlent et défendent notre métier !

Alors à vos smartphones, appareils photos, logiciels de dessin ou de vidéo pour ceux qui le peuvent, et ce sera un beau concours d’imagination pour défendre la profession !

Encore merci à tous pour votre engagement et votre soutien !

La délégation

Reprenons l’initiative !

Chèr(e)s Collègues

Près d’un mois s’est écoulé depuis la Grande Conférence Santé. Malheureusement, les actes tardent à confirmer les déclarations, et aucune forme de réponse n’est parvenue aux psychomotricien(ne)s. Au delà de la légitime déception que cela peut générer, voire une certaine démotivation, cela ne doit pas signifier qu’il faut cesser de se mobiliser, bien au contraire !

La délégation a souhaité interpeller à nouveau MM. Lemoine et Paul qui nous avaient reçu le 29 janvier dernier. Un courrier à été rédigé à leur intention.  Il est clair aujourd’hui que la poursuite de l’attente pour les milliers de professionnels et d’étudiants concernés ne se justifie plus !

La mobilisation au travers des #JeDisPsychomot doit se poursuivre. Certes la période des vacances a quelque peu entamé le mouvement, mais la mobilisation doit reprendre, et avec vigueur.

Laisserons nous le gouvernement décider à notre place de l’avenir de notre profession ? Pouvons nous tolérer que des professionnels de santé soient tenus à l’écart de l’évolution du système de santé ? Clairement non, ce n’est pas possible !!

Remercions encore celles et ceux qui se mobilisent depuis le début de cette opération, et encourageons d’autres à rejoindre le mouvement !
La pression ne doit pas cesser, les psychomotriciens doivent impérativement ne pas être oubliés !

La délégation