En attendant des réponses concrètes… rester mobilisés

Chers collègues,

Ainsi que nous vous le précisions cet été, les discussions avec le Ministère de la Santé nous ramènent à des décisions qui devraient être prises fin 2016, début 2017.

Nous nous retrouvons donc (encore) dans une situation d’attente et sans perspectives claires. Les seuls éléments qui ont été confirmés sont que des discussions se poursuivent entre le Ministère de la Santé, l’Association des Régions de France et les universités. C’est de ces discussions que devrait émerger le format qui finalisera cette réforme de notre profession que l’on nous refuse depuis 5 ans maintenant. L’arbitrage quand à la durée des études et au niveau universitaire qui lui serait associé sera vraisemblablement effectué concomitamment aux décisions qui conclurons ces discussions.

Nous n’avons pour l’heure aucune garantie que ces arbitrages seront conformes aux besoins de la profession qui doit, elle, s’adapter aux besoins grandissants de la population. En conséquence, nous devons rester mobilisés pour continuer à faire entendre notre voix sans attendre que l’on décide sans nous de ce que sera l’avenir de notre profession.

C’est pourquoi les démarches vont se poursuivre du coté de la délégation, notamment auprès des 3 acteurs cités précédemment. Des courriers et des demandes de rendez-vous vont partir dans les prochains jours.

Par ailleurs, la délégation propose de relancer le dispositif des #JeDisPsychomot sur les dates suivantes : 13/10 ; 17/11 ; 12/12.
A chacune de ces dates correspondra une thématique (qui reste à déterminer) et des cibles précises. Pour le reste des revendications de la profession, elles restent pour l’heure entièrement subordonnées à l’aboutissement de la réforme de notre profession.

Ne nous faisons pas oublier, montrons que les psychomotriciens sont toujours autant déterminés à voir leur métier reconnu à sa juste valeur et qu’ils n’accepterons jamais que leur profession puisse évoluer sans qu’ils soient entièrement acteurs de ces évolutions !

La délégation

Publicités

Une clarification de la situation, mais pas encore de réponses

La délégation s’est entretenue jeudi 28 Juillet avec Mme Christine Gardel, membre du cabinet de Mme Touraine et en charge du dossier concernant la profession de psychomotricien. Cette discussion s’est déroulée dans une atmosphère cordiale et constructive. Si elle a eu le mérite de clarifier nettement la situation, elle n’aura toutefois pas amené toutes les réponses aux attentes de la profession.

Le Gouvernement souhaite que les directions et les recommandations émises à l’occasion de la Grande Conférence de Santé soient rapidement suivies d’effets concrets, notamment en ce qui concerne la réforme des études de santé, l’Universitarisation et la constitution d’un corps d’enseignant-chercheur pour toutes les professions paramédicales. A cette fin, des discussions sont en cours entre le Ministère de la Santé, l’Association des Régions de France, et les Universités afin de déterminer plus précisément comment pourraient concrètement s’opérer les modifications liées à la Grande Conférence de santé, notamment dans la mise en œuvre de toutes les formations initiales. Les conclusions de ces discussions interviendront en Décembre 2016. C’est seulement à l’issue de ces dernières que les travaux devraient reprendre, c’est-à-dire début 2017. Tous les travaux effectués jusqu’ici par les psychomotriciens (référentiels activités et compétences) restent évidemment les bases sur lesquelles se construira la suite de cette réforme cruciale pour l’avenir du métier.

Mme Gardel a tenu également à réaffirmer l’intérêt du Ministère pour la profession, et à souligner que malgré le fait que la réingénierie ne soit pas aboutie pour le moment, les psychomotriciens ne sont pas exclus des autres évolutions du système de santé, notamment en ce qui concerne l’évolution des grilles de salaire de la FPH qui concernera notre profession au même titre que les autres métiers de rééducation.

La délégation a pu faire part des questions que soulevaient ce nouveau délai dans le processus d’évolution du métier. Elle a réaffirmé la volonté que la profession soit pleinement actrice de la réforme qui la concerne, ce dont nous a assuré Mme Gardel. La délégation a également souligné que cette réforme devrait être très rapidement mis en place, la profession n’ayant que trop attendue et nourrissant toujours une vive inquiétude quant à son devenir.

Rendez-vous est donc pris pour fin 2016, début 2017, pour enfin faire aboutir cette indispensable réforme de notre profession.

Nous souhaitons un très bel été à tous les psychomotriciens !

La délégation

Nouvelle entrevue au Ministère de la Santé le 22 Juillet

Chers collègues,

Comme vous le savez la délégation a poursuivi ses démarches auprès du Ministère de la Santé en s’appuyant sur la dernière grande mobilisation du 12 Mai avec l’action #UnCrayonPourMarisol

Une nouvelle étape va peut être être franchie…

En effet, le Ministère a répondu favorablement à notre demande de rencontrer directement les membres du cabinet de la Ministre qui sont en charge de notre profession, et donc en capacité de décision sur ce dossier qui n’a que trop traîné depuis 5 années maintenant.

On peut raisonnablement envisager ce nouvel entretien comme un signe positif et une volonté, de la part du Ministère de la Santé, de dialoguer avec la profession.

Toutefois, la vigilance reste évidemment de mise et les membres de la délégation qui seront reçus au Ministère de la Santé le 22 juillet prochain auront à cœur de défendre la profession et son avenir au travers du #PsychomotMaster.

Encore merci pour votre soutien et rendez-vous le 22 Juillet pour, espérons-le, vous donner des nouvelles encourageantes.

La délégation

#JeDisPsychomot comme acte de Résistance ! Combattons le Silence en faisant de l’Audience !

Cher(e)s collègues

Hier fût encore un bon #JeDisPsychomot malgré cette triste atmosphère qui nous atteint tous. Chaque jeudi, nous faisons tous ensemble, professionnels et étudiants réunis, la démonstration de la détermination de la profession à ne pas se laisser flouer par un gouvernement sourd qui continue de nous ignorer honteusement !

Si la mobilisation du 24 Mars était marquée par la retenue, celle du 31 Mars devra montrer que la mobilisation des psychomotricien(ne)s ne faiblira pas, que nous ne sommes pas disposés à devenir les oubliés de la Santé !

Lors de notre prochain #JeDisPsychomot, inondons à nouveau twitter de visuels, de GIFs et de vidéos, les médias qui donnent le plus de portée à notre mouvement.

Comme la créativité est notre meilleure arme, et l’originalité un marqueur de l’identité de notre profession, pour donner un peu de piment et encore plus de couleurs à ce #JeDisPsychomot, nous proposons aux psychomotricien(ne)s de prendre leur plus belle plume et de produire le plus grand nombre de tweets en rime pour accompagner les visuels !

Et en chaque psychomot sommeille un Prévert
ou d’autres poêtes, Rimbaud, Baudelaire
Et pour dire haut et clair notre indignation
C’est par la rime que nous nous exprimerons !
Alors #JeDisPsychomot doit continuer !
Le #PsychomotMaster, c’est plus qu’une nécessité,
Car il est le garant de l’avenir de notre métier !
Merci à tous ceux qui chaque jeudi sont mobilisés !

Lire la suite

#JeDisPsychomot du 24 Avril

Cher(e)s collègues,

De nouveaux des événements traumatiques viennent assombrir notre quotidien. Toutes nos pensées vont aux victimes et leurs proches.

Peut-être sera-t-il difficile pour nombre d’entre nous d’avoir le cœur à tweeter demain.

Pour autant, il semble important de maintenir notre mobilisation en ligne hebdomadaire et de continuer de nous faire entendre.

Aussi nous appelons tous les professionnels et étudiants qui le souhaitent, à participer demain à #JeDisPsychomot, mais sous une forme qui tienne compte de l’émotion suscitée par les attentats de Bruxelles.

En conséquence, la délégation propose de ne tweeter demain que du texte, sans image ni vidéo ou GIF, en continuant d’interpeller les élus, le gouvernement et les médias : juste 140 caractères pour continuer de défendre le #PsychomotMaster au travers des #JeDisPsychomot, et continuer de marteler que les psychomotriciens ne sont pas prêts d’abandonner leur combat pour l’avenir de leur profession.

Merci à tous ceux qui se mobilisent.

La délégation

#JeDisPsychomot, nous continuerons à nous faire entendre !

La mobilisation des psychomotriciens pour l’obtention du #PsychomotMaster se poursuit. Grâce à vous, le mouvement perdure, et chaque semaine, nous parvenons à faire en sorte que les revendications de notre profession ne tombent pas dans l’oubli. Un grand merci à tous ceux qui tweet, envoient des mails, etc., pour défendre notre métier.

Demain est un jour particulier : la Grande Conférence Santé aura lieu. Les psychomotriciens y seront représentés, et il est primordial d’associer cette présence à une mobilisation toujours plus forte pour les #JeDisPsychomot !

Aussi ce jeudi, nous appelons tous les psychomotriciens à multiplier leurs actions !

La délégation soutien et encourage toutes les actions qui soutiennent et font connaitre notre mouvement, nous invitons donc chaque professionnel à s’engager dès ce soir dans le MassTweet pour rappeler au Gouvernement en général, au ministère de la santé (@MinSocialSante) et à Marisol touraine en particulier (@MarisolTouraine), que les psychomotriciens n’entendent pas être les oubliés de la Santé.

Alors dès ce soir, et tout au long de la journée de demain, #JeDisPsychomot, #PsychomotMaster et #GrandeConfSanté seront nos mots d’ordre !

Merci à tous pour votre engagement !

La délégation

Maintenir la pression !

Chers collègues

L’échange de vendredi avec le Secrétariat d’Etat à l’Enseignement Supérieur et la Recherche confirme un point essentiel : le blocage des travaux de réingénierie vient avant tout du Ministère de la Santé.
Or à ce jour, nous n’avons toujours pas reçu la moindre réponse aux nombreuses demandes de rendez-vous et courriers adressés à Mme La Ministre.

Si le rendez vous de la fin de semaine dernière donne des raisons de positiver,  nous ne devons pas perdre de vue que la bataille n’est pas encore gagnée !

C’est pourquoi il est impératif que nous maintenions la pression et que nous continuions de nous manifester au travers des #JeDisPsychomot !

Dès ce jeudi, nous devons reprendre la parole et cibler clairement le Ministère de la Santé. Chaque tweet, chaque mail, chaque coup de téléphone doit précisément cibler le Ministère de la Santé et Marisol Touraine.

N’oublions pas que les réponses contradictoires des Ministères se succèdent depuis 4 ans déjà. Nous devons rester actifs et les prochains #JeDisPsychomot doivent montrer que nous restons mobilisés et déterminés à défendre notre métier et l’intérêt des patients !

Merci à toutes et tous,

La délégation.

RENDEZ VOUS POSITIF, A SUIVRE…

La délégation a été reçu par MM. Lemoine et Paul de l’Enseignement Supérieur et la Recherche

D’abord plutôt froide au départ, la discussion s’est finalement tenue dans une atmosphère d’écoute et d’intérêt de la part de nos interlocuteurs au fur et à mesure de nos échanges

Ce fut l’occasion pour la délégation de réaffirmer l’engagement des psychomotriciens ainsi que leur volonté de voir la réingénierie de la profession reprise et leur souhait d’obtenir un allongement des études en 5 ans assorti du Grade Master

MM. Lemoine et Paul se sont particulièrement intéressés à la situation actuelle de la formation, à son organisation, son homogénéité et à la façon dont l’on pouvait actuellement intégrer ce cursus. Plusieurs points ont été plus particulièrement approfondis, notamment le lien avec l’Université et la valeur du diplôme obtenu au terme de la formation.

La question de la recherche en psychomotricité a également fait l’objet d’un échange au cours duquel la délégation a argumenté sur le fait qu’elle était absolument nécessaire d’une part, qu’il était indispensable qu’elle soit portée par les psychomotriciens eux même d’autre part, et enfin qu’elle correspond à un besoin, actuel et en développement, de la population. Elle a également réaffirmé son modèle de sélection en fin de première année proposé lors des dernières entrevues. Sur l’ensemble de ces propositions, MM. Lemoine et Paul ont tout à fait convenu du fait qu’elles étaient raisonnables et appropriées.

Cette discussion d’une heure s’est conclue sur le fait que MM. Lemoine et Paul ne s’opposaient ni à la reprise de la réingénierie, ni au principe d’allongement des études, ni à l’ouverture d’une discussion de fond sur la pertinence de l’obtention d’un grade Master pour les psychomotriciens. Toutefois, ils rappellent bien que ces décisions restent suspendues à l’accord du Ministère de la Santé.

Il est finalement convenu que l’Enseignement Supérieur doit se rapprocher rapidement du cabinet de Marisol Touraine afin de pouvoir réexaminer la situation et mettre en place le dispositif qui permettra de reprendre et finaliser le référentiel de formation, et par extension de clôturer la réingénierie des psychomotriciens avant 2017.

La vigilance reste donc de mise. Et la mobilisation ne doit pas faiblir !

La délégation

En attendant le 29 janvier…

Chers collègues,

Le « JeDisPsychomot » de la semaine a montré un regain de mobilisation qu’il faut poursuivre !

Nous devons d’autant plus rester mobilisés que le Ministère de la Santé sera absent au prochain rendez vous du 29 Janvier !
Visiblement, Mme Touraine se montre toujours aussi peu intéressée par notre profession et par les milliers de patients que nous soignons chaque jour !

Il semble bien que le gouvernement compte sur une démobilisation de notre part pour nous imposer des choix qui n’iront probablement pas dans le sens du développement des soins psychomoteurs…
A nous de montrer que nous ne nous laisserons pas dicter les décisions qui nous concernent !
L’avenir du métier ne se décidera pas sans les psychomotriciens !!!

Plus que jamais, #JeDisPsychomot doit se poursuivre, la pression doit être maintenue, et plus particulièrement sur le Ministère de la Santé !

A vos mails, téléphones et tweets ce jeudi !
Défendons tous ensemble notre profession !!!

La délégation

 

Le point sur la mobilisation

Chers collègues,

L’opération #JeDisPsychomot s’est poursuivie avec succès jeudi 17/12. Encore plusieurs milliers de tweets et de mails.
Merci encore à tous ceux qui ont participé !!!

Le prochain jeudi de mobilisation sera donc le 7 janvier 2016 !
Mais attention, il s’agira de ne plus interpeller les députés ou autres personnes des services des ARS qui ont répondu à nos demandes. Donc si vous avez des réponses à faire connaitre, merci de les poster en commentaire de cet article.

Sinon, la délégation s’est réunie jeudi matin afin de faire le point sur la suite des actions. Plusieurs choses vont être mises en place :

  • Un courrier va de nouveau être envoyé aux nouveaux présidents de régions
  • Trois groupes de travail spécifiques ont été mis en place pour travailler à partir de Janvier 2016
    • Relation avec les élus : Marie Odile Bonnet-Jumeau (SNUP), Amélie Galès (ANEP), Franck Lemonnier (FFP) et Nicolas Raynal (AFPL)
    • Communication : Elodie Lemoine (SNUP), Ombeline Haudeville Ouvrard (FFP), Quentin Darciaux (ANEP) et Nicolas Raynal (AFPL)
    • Relation avec les autres acteurs de la santé : Florence Bronny (SNUP), Cécile Bouveray (ANEP), Florent Vincent (FFP) et Nicolas Raynal (AFPL)

Nous espérons ainsi renforcer l’efficacité de nos actions et intensifier le lobbying pour défendre la profession et ainsi obtenir la reprise des travaux de réingénierie. Ce lobbying sera d’autant plus efficace qu’il sera soutenu par les « JeDisPsychomot ».

La délégation évalue par ailleurs l’opportunité et la faisabilité d’autres modalités de mobilisation. Si vous-mêmes avez des idées d’actions particulières, n’hésitez pas à nous solliciter !

Nous vous donnons donc rendez vous le 7 Janvier 2016 pour le prochain #JeDisPsychomot !

En attendant, l’ensemble des partenaires de la délégation souhaite à tous les psychomotriciens de France de très bonnes fêtes de fin d’année !