Revendications

La réingénierie des professions de santé a débuté depuis 2008. Elle vise à réactualiser les contenus de formation et les champs d’intervention de chaque métier concerné, dans le cadre de la réforme LMD (Licence-Master-Doctorat) voulue par l’Europe. Or, depuis quatre ans maintenant, la réingénierie de la profession de psychomotricien est interrompue par les Ministère de la Santé et de l’Enseignement supérieur et de la recherche.

Les psychomotriciens ont toujours répondu positivement aux sollicitations appuyées des pouvoirs publics et du Ministère de la Santé en particulier. Ils ont pris leurs responsabilités face aux besoins nouveaux de santé des patients, sur des dossiers primordiaux, comme ce fût le cas pour le Plan Alzheimer, le plan Autisme, celui sur les Maladies Neuro-Dégénératives, et bien d’autres. Le passage à 5 ans d’études permettra de reconnaitre le niveau élevé d’expertise indispensable pour garantir aux français des soins psychomoteurs de haute qualité. Cette formation intègrera l’élargissement toujours plus important des connaissances requises pour exercer ce métier essentiel dans le dispositif de santé publique nationale

Pourquoi nous battons nous aujourd’hui ?

Pour que nos Ministères de tutelles acceptent une réouverture sans délai des travaux de réingénierie pour la profession de psychomotricien

Pour que la formation initiale des psychomotriciens soit portée à 5 années d’études assortie du grade Master. 

Pour une totale reconnaissance de la profession, de sa compétence, et de son rôle primordial dans le service apporté à la population, que ce soit dans les domaines de l’éducation, de la prévention et du soin ;

Pour une prise en considération de l’effort de développement de la recherche en psychomotricité, indispensable au maintien d’un service de soin de qualité pour les français.

Publicités